CertiGus, un module de certification des semences dans iGus

  • Enregistrer les stocks de certificats. 
  • Détruire des certificats.
  • Visualiser les stocks de certificats.
  • Visualiser les mouvements de certification. 
  • Reprendre des lots certifiés. 
  • Certifier un lot via un ordre.
  • Affecter les certificats imprimés aux lots de semence.
  • Décertifier un lot consommé dans un ordre de fabrication.
  • Réaliser un ordre de fabrication certifié.
  • Marquer un lot comme certifié quand il entre dans la station de semences.
  • Décertifier les stocks entrants.
  • Gérer les lots "report" : décertification de masse.
  • Lancer les interfaces des organismes de certification officiels (GNIS en France).
  • Gérer les registres des organismes de certification officiels (GNIS en France).
  • Editer des interfaces, des rapports officiels (tels que LT56 LT57 LT58 pour le GNIS en France), des étiquettes officielles (SOC en France) et des stocks de certificats, dans le respect des normes imposées par les organismes de certification officiels.

Et tout ceci très facilement !

La certification aujourd'hui

  • Le suivi de la certification et de la décertification : cette tâche est lourde et obligatoire.
  • Les tâches de certification : elles sont présentes durant la fabrication ainsi que pour les stocks entrants et sortants.
  • Le logiciel qui gère la certification : il est isolé du reste du Système d’Information.
  • Le lien entre la  fabrication et la certification / décertification : il est fait en ressaisissant manuellement les données, ce qui génère parfois des erreurs pénalisantes.
  • La certification : elle est une partie de l’image de l'entreprise semencière dans son environnement (Donneurs d'ordres, organismes de certification officiels tels que le GNIS en France).
 

Objectifs de CertiGus

  • Obtenir un couplage maximum entre iGus et la certification pour éviter de ressaisir les données et pour aider de la meilleure façon possible les agents responsables de la certification.
  • Intégrer les tâches de la certification aux points « névralgiques » : réceptions initiales / ordres de fabrication / livraisons.
  • Fédérer certification et réalisation d'ordres de fabrication.
  • Gérer les certificats et les stocks de certificats (exemple : étiquettes officielles, tels que les étiquettes SOC en France).
  • S'interfacer avec les organismes de certification officiels (GNIS en France).
  • En amont : gérer les données de codification officielles (GNIS en France).
  • En aval : générer facilement les déclarations périodiques (certification / décertification).
  • En aval : générer facilement les déclarations annuelles (lots "report" qui sont certifiés / non certifiés / déclassés).

Voir le diaporama

Les avantages :

  • Gagner du temps et accroître la fiabilité quand les ordres de fabrication sont en phase de réalisation.
  • Faciliter l'organisation en répartissant les tâches entre les opérateurs.
  • Augmenter la réactivité du système de pilotage en utilisant des données fiables et mises à jour.
  • Se passer de PC spécialisé (sauf pour l'impression).