Séparer le code standard du code spécifique n'est pas une opération facile.

Prenons par exemple la méthodologie d'interfaçage dans SAP.

 

D'abord, il faut créer un package supplémentaire abritant les procédures et les fonctions standard du système Gus. Ce package, le PK_Int_Gus, s’appuiera sur les tables standard qui devront être en partie renommées.

 

Il faudra également créer un package PK_Int_SAP pour les interfaces standard de SAP. Le package spécifique du Client, le PK_Int_Client, sera allégé. Par contre, les appels de fonctions et procédures standard seront réécrits. La partie la plus complexe concerne les objets qui sont à la fois standards et spécifiques. Certains objets doivent être considérés comme de simples extensions du standard. A ce titre, ils ne devraient éventuellement pas être séparés.

 

Par exemple, pour les mouvements au format IDOC, il existe un indicateur qui détermine si le type de mouvement doit être transmis au serveur. Le menu sera également divisé en 3 parties : une partie sera intégrée à Gus (partie standard des interfaces), une autre aux interfaces SAP et la troisième au spécifique Client.

 

Il faudra créer de nouvelles tables de pré chargement (standard) qui recevront les trans-codifications opérées par l’interface spécifique. Gus sera alors en mesure de charger des données écrites directement dans son format. Cela créera ainsi un connecteur disponible pour tout chargement.

 

Les jobs seront planifiés dans la partie spécifique du Client. La mission d'iGus sera de détecter les enregistrements qui devront être chargés depuis les tables standard.

Concernant la partie export, les procédures qui ne sont pas au format SAP seront intégralement maintenues dans le package spécifique du Client (PK_Int_Client).

 

La documentation sera adaptée. En particulier, les connecteurs seront commentés techniquement afin que ses utilisateurs puissent formater les données conformément au canevas attendu par iGus.

 

En raison du caractère invasif de l’intervention, toutes les interfaces seront testées et validées avant toute mise en production.

 

Nous adaptons cette méthodologie à chacun des éditeurs avec lesquels nous nous interfaçons.